Wantiez, l'énorme tuile pour le RAQM

La préparation estivale de Quévy-Mons, quasiment parfaite jusque là, a subi un sérieux coup dur ce dimanche: au-delà de la défaite et de l’élimination en coupe de Belgique, le club a perdu Simon Wantier pour l’entièreté de la saison à venir. Quel couac !


Simon Wanitez l’a annoncé à ses équipiers ce mardi soir, avant l’entraînement: sa saison est terminée. Déjà. Le défenseur du RAQM, sorti sur civière sur la pelouse de Bambrugge, en coupe de Belgique, souffre des ligaments croisés et devra sans doute subir une opération qui le tiendra éloigné des terrains de longs mois.


«Lors d’un press sur le côté gauche, mon pied est resté coincé dans le sol alors que mon genou a continué le mouvement et l’horrible «crac », que même Verstraeten a entendu à plusieurs mètres, n’a laissé aucune place au doute. J’ai compris tout de suite, même si j’espérais, au fond de moi, que le verdict du chirurgien serait moins pénible à entendre. Sur le coup, je pensais à trois ou quatre mois d’indisponibilité et j’étais déjà dégoûté de louper le match contre l’USGTH et mon frangin, Gilles, qui me tenait à coeur, mais alors une saison entière … »


Une IRM, prévue le 20 août prochain, devrait confirmer la déchirure des ligaments croisés, une nouvelle épreuve que le joueur de 26 ans devra surmonter. «J’étais un peu abattu ce lundi matin car j’ai consenti énormément de sacrifices pour le foot depuis mon adolescence, et le fait de ne plus pouvoir pratiquer ma passion pendant un an est difficile à accepter. Mais j’essaie aussi de relativiser en me disant qu’il y a des choses bien plus graves. Je sais que je serai bien entouré, par mes potes, ma famille. Lorsque j’étais à Roulers, j’ai subi une double fracture de la cheville et une déchirure des ligaments que j’ai soignées vite et bien mais mon statut professionnel me permettait de m’entraîner et de me soigner tous les jours. Aujourd’hui, j’ai une vie active, je suis comptable et je n’aurai pas forcément le temps de me consacrer autant à ma revalidation, mais je ferai ce qu’il faut pour revenir au plus vite ».


Le RAQM perd non seulement un pion important, polyvalent, mais aussi l’un de ses cadres et patron du vestiaire. «La saison s’annonçait très intéressante et prometteuse car le noyau est costaud et animé d’une énorme envie de bien faire. Je ne compte pas l’abandonner et j’essaierai de m’impliquer pour apporter ma pierre à l’édifice et aider mes équipiers d’une façon ou d’une autre. Malgré ce coup du sort, je veux faire partie du projet ! ».


Un peu sonné par la mauvaise nouvelle, le staff et la direction de Quévy-Mons envisagent e se tourner vers le mercato avant la fin du mois pour dénicher un élément défensif.