Le RAQM a pris une leçon face à une P1.

Après des premiers matches convaincants, notamment une victoire face à une D2 au tour précédent, on imaginait le RAQM capable d’aller chercher un match de gala face à l’Olympic le week-end prochain.

Mais patatras, les Montois sont tombés dans le piège tendu par leurs adversaires, qui, n’évoluaient pourtant qu’en P1.  «J’avais pourtant prévenu mes joueurs », déplore Luigi Nasca.  «Je leur avais dit que cette rencontre allait être la plus compliquée depuis le début de la préparation ».  Mais en deuxième période, alors qu’ils menaient 0-1 après l’ouverture du score par Bah, Baptiste Ulens et ses partenaires ont perdu leur maîtrise face à des adversaires très agressifs qui en ont profité pour renverser la partie.

Déjà diminués avant la rencontre, les hommes de Luigi Nasca ont en plus dû faire avec les blessures en plein match de Wantiez, évacué sur civière, et de Bah, touché à la cuisse.

L’équipe a évidemment été perturbée mais cette situation n’explique pas tout.  «Nous avons manqué de maîtrise.  Les absences de Michel et de Lesage se sont fait ressentir.  Nous nous sommes trop énervés alors que nous aurions dû rester concentrés sur notre jeu.  Nous n’étions même pas loin de finir la rencontre à dix. »

Kenny Vesrtraeten analysait le match de la même façon.  «Nos adversaires avaient un plus gros mental », commentait le n°10.  «Ils en ont voulu plus que nous.  Nous aurions dû jouer comme en début de match, mais nous nous sommes trop focalisés sur l’agressivité adverse ».

Mais pour l’ailier, cette défaite tombe à pic, deux semaines avant le début du championnat.  «Ce revers fait mal.  Nous aurions aimé aller plus loin dans cette compétition même si nous savions que nous n’allions pas la remporter.  Cette défaite est peut-être un mal pour un bien et va nous aider pour le championnat car en D3, nous allons rencontrer des équipes qui seront souvent plus faibles que nous mais avec un mental de fer et une grosse agressivité ».

Le RAQM a deux semaines devant lui : «Cette défaite remet les pieds sur terre à tout le groupe », soufflait Luigi Nasca.  «A nous de travailler pour gagner en maturité.  Il faudra apprendre de nos erreurs car lors de la première journée de D3, nous rencontrerons PAC Buzet, une équipe du même type que Bambrugge ce samedi ».